Section VI :Des Communes de l'Afrique Australe

 

 SECTION VI : LES COMMUNES DE L'AFRIQUE AUSTRALE

L'Afrique australe débute au sud de la forêt équatoriale africaine. Les îles africaines du sud-ouest de l'océan Indien autour de Madagascar font également partie de l'Afrique Australe.

Selon une des hypothèses,l'Afrique Australe est constituée des pays suivant:
Afrique du Sud, Angola, Botswana, Comores, Lesotho, Madagascar, Namibie, Malawi, Mozambique,
Swaziland, Zambie, Zimbabwe, Tanzanie et la République démocratique du Congo.

NOTE :  Les communes  de cette région examinées jusqu'à ce jour sont :

                -  Du Zimbabwe      :A-  Harare, B- Gitega

                -  De Madagascar   :C-  Antananarivo,D- Ambatondrazaka.

_____________________________________________________________________

 A- LA COMMUNE DE HARARE DU ZIMBABWE

_____________________________________________________________________ 

1- Plan de la ville 

2- Présentation   

Harare est une ville d'Afrique australe et la capitale du Zimbabwe . Située au

nord de la chainedesmontagnes de Bvumba et au sud de la vallée d'Imbeza , la ville est distante de 8km de la frontière du Mozambique et de 290 km du port de Beira. Elle est la porte d'entrée zimbabwéenne vers la mer. Longtemps connue sous son nom colonial de Salisbury, Harare compte aujourd’hui  1,6  millions d'habitants, issus  en majorité de l'ethnie shona, et constitue le centre des activités commerciales du Zimbabwe.

3- Historique

-Récit

Le site de la capitale du Zimbabwe était autrefoishabité par des shonas qui se désignaient comme Ne-Harawa, d'après le nom de leur chef etqui signifiait « Celui qui ne dort pas ». A lasuite de luttes claniques, ce peuple fut déporté vers le plateau dominant la vallée du Zambèze par le clan du chef Gutsa.Sous la colonisation britannique,Salisbury devint une municipalité dès 1897 et la capitale de la colonie de Rhodésie du sud en 1923. Les travailleurs noirs de la localité,étant interdit de résidence dans la ville blanche,devaient habiter à l'extérieur,aux environs de l'actuelle Mbare.En 1935, Salisbury se voit accorder le rang de cité. Elle est alors la plus grande ville coloniale de la région et la plus développée, hors Afrique du Sud. Capitale de la Fédération de Rhodésie et du Nyassaland, Salisbury continue de se développer très vite jusqu'en 1965, année de la déclaration unilatérale d'indépendance de Ian Smith, avant qu’elle ne devienne en 1980 , la capitale du nouvel état indépendant de Zimbabwe.Surnommée depuis longtemps la « Sunshine City », Salisbury est rebaptisé Harare lors du second anniversaire de l'indépendance en avril 1982 en hommage au chef tribal des Ne-Harawa.En mai 2005, le gouvernement zimbabwéen entreprend dans le cadre de l'operation Murambatsvina connue officiellement sous le nom de Operation Restore Order une action   de démolition qui  a touché les bidonvilles, notamment des marchés informels .

-Dates clés

- En 1890, fut fondé le Fort Umtali   au bord des rivières Tsambe et Mutare.

- En 1896, la construction du chemin de fer entre Beira et Bulawayo  .

- En 1914, Fort Umtali devient une ville 

En1971   la ville obtient   le statut de municipalité.

En 1982elle   prend  le nom de Mutare.

4-  Urbanisme et tourisme

Les rues du centre-ville ont été tracées au cordeau autour des Harare Gardens. Assez compact, il se visite facilement à pied sans difficulté  aucune. C’est que Harare tout comme la ville de Bulawayo, demeure, en tout cas, très attrayante par la  beauté  de son architecture   coloniale ; les touristes ne manqueront pas de grimper sur le kopje pour avoir une vue sur la ville avant de flaner sur Robert Mugabe Road pour y admirer les bâtiments anciens de Salisbury. Ils prêteront également attention à la Cecil House (1901) sur central avenue, au Market Hall (1893), au dépôt mortuaire Mère Patrick (1895) et aux bâtiments du parlement (1895)avant de  se rendre,sur Nelson Mandela Avenue, à la Cathédrale anglicane et de se promener dans l'African Unity Square tout en jetant   un coup d'œil sur l'hôtel de ville (1933) de style renaissance italienne localisé sur Julius Nyerere Way.Les visiteurs qui aiment la flore seront ravis de visiter les jardins botaniques ; les passionnés d'arts africains se rendront à la National Gallery. Aux abords d'Harare la réserve boisée de Mukuvisi Woodlands, le village shona de Chapungu Kraal, les rochers en équilibre de Epworth  , les archives nationales ou le cimetière des héros sont autant de   choses à voir, à déguster le secret, ou tout simplement à découvrir.

5- Economie et société

L'économie de la ville repose notamment sur le commerce du citron, les mines et l'agriculture. La ville souffre de la pandémie du Sida et de la pauvreté.                                 _____________________________________________________________________

    B-  GITEGA   DU ZIMBABWE                                                                                                _____________________________________________________________________  

1- Plan de la ville

2- Naissance de la ville

Colonisateurs du Burundi en 1890, les Allemands créèrent la ville de Gitega en 1912. Elle leur servit de capitale de leur “résidence” burundaise à la place de Bujumbura. Après la Première guerre mondiale, le Burundi fut donné aux Belges, qui décidèrent de garder Gitega comme chef-lieu. Plus tard, à l’indépendance du Burundi en 1962, les nouveaux dirigeants décidèrent de refaire de Bujumbura la capitale burundaise, en raison de ses équipements et de ses infrastructures importantes.  

3- Le paysage  de  la ville aujourd’hui

Gitega  est la seconde plus grande ville du Burundi et la Capitale  de “l’intérieur”. Gitega est aussi la Capitale de la Province de Gitega, une des 17 provinces du pays.  La ville est située  à une  altitude de 1504m à l'est de Bujumbura.   Elle compte aujourd’hui 47000 habitants environ. La ville   est merveilleusement entourée de collines : Kavumu, Muremera, Maramvya, Mubuga, Mubanga, Kibungo et Musongati. On y trouve le Musée national du Burundi, l'ibwami (cour de justice royale) et plusieurs autres anciens monuments et  sanctuaires. Plusieurs quartiers composent la ville de Gitega sur près de 10 km, le long et autour de la RN2 qui la traverse .ll s’agit de Magarama,de Nyamugari (quartier swahili),du quatier commercial,  du quartier administratif,de Musinzira, de Shantanya, de Rutonde, de Nyabiharage,de  Nyabututsi et de Mushasha (quartier religieux 

_____________________________________________________________________      C- LA COMMUNE  D'ANTANANARIVE DE MADAGASCAR

_____________________________________________________________________

1-Plan de la ville

2- Présentation   

Antananarivo ou Tananarive est la capitale économique et politique de Madagascar et de la Province d'Antananarivo. Sa population approche aujourd’hui  les 2 000 000 habitants.   Située dans la partie centrale de l'île , elle occupe les pentes d'une arête rocheuse culminant à environ 1 435 mètres, parsemée de quelques lacs comme celui du  Masay. Cette altitude  rend le  climat de la ville tempéré bien qu'elle soit située dans la zone intertropicale   . Ici, contradictoirement, les  hivers sont frais et très secs  , les étés sont plutôt doux et très pluvieux. La température moyenne en saison fraîche descend rarement au-dessous de 10 °C. En saison chaude, elle dépasse rarement 25 °C..La ville fut tout d'abord construite comme une forteresse vers le début du XVIIe siècle par les rois Merina .La communauté s'est développée très rapidement. En 1895 , les  français s'emparent de la ville  et   font d’elle  la capitale de la colonie française de Madagascar. La ville   conservera son statut de capitale lors de l'accession à l'indépendance du pays en 1960.

La ville constitue le centre économique, culturel et administratif du pays. C'est également le foyer d'une région en croissance, les industries locales fabriquant de la nourriture, des produits du tabac, des textiles et des marchandises dérivées du cuir. Antananarivo est dotée d'un aéroport international situé à Ivato. Elle est le siège du l'une des universités malgache depuis 1961, possède un musée d'art et d'archéologie , un observatoire astronomique et  un parc botanique et zoologique .

Antananarivo dispose d’un aéroport international appelé « l’aéroport international d’Ivato »   qui la  relie aux principales villes du pays, ainsi qu'à l'Afrique du Sud, à la France, au Kenya et à l'île Maurice.

La capitale est ,par ailleurs jumelée aves les villesde  Nice et Fontenay-aux-Roses de France et  Erevan d’Arménie .

3- Histoire : les faits marquants 

1610- Andrianjaka, roi merina s’empare de la plus haute   colline  de l'Imerina dite « Analamanga » ou «  la colline bleue ». Andrianjaka y fit bâtir  une forteresse  défendu par près de mille hommes. D'où son nom malgache d'Antananarivo, « la Cité des Mille ». 

1820 - Arrivée du pasteur Jones de la L.M.S. Ouverture de la première école à Ifidirana.

1895 -  Les forces françaises  s’emparent d’Antananarivo.

1896 -  Madagascar est déclarée colonie française .

1896 - Les colons français déclarent Tananarive   capitale de Madagascar. La ville verra en quelque années la construction de nouvelles voies urbaines, la création d'écoles primaires, la  fondation de l'Académie malgache  , de l'École de Médecine   , de l'Institut Pasteur  , de l'Assistance médicale  .La construction des réseaux routiers et ferroviaires à destination de  Tamatave  et Fianarantsoa.

1947 - Le 29 mars, insurrection sanglante contre les colonisateurs français dans toute l'île

Le 26 juin1960 , déclaration de l'indépendance de Madagascar : Philibert Tsiranana est élu Président de la République malgache.

4- Budget de la commune

____________________________________________________________________

D- LA COMMUNE  D'AMBATONDRAZAKA DE MADAGASCAR                           

____________________________________________________________________    

1- Plan de la ville

2-Présentation sommaire de la ville

3-Faits saillants de l’histoire de la ville

Ambatondrazaka  commence à s’affirmer dans l’histoire   vers le début du xixe siècle, avec la conquête du pays Sihanaka en 1823, par Radama Ier, roi d'Émyrne. La ville a été ensuite choisie pour devenir le chef-lieu de la province  Depuis,  elle s'est   étendue   progressivement autour d’un  noyau urbain  communal constitué des quartiers actuels d’Atsimondrova, Avaradrova-Est et Avaratra au Nord 

Administrativement, Ambatondrazaka est une ville de Madagascar, située dans la Province de Tamatave. Elle est le chef-lieu de la région d'Alaotra-Mangoro et du district d'Ambatondrazaka et devrait avoir ,  aujourd’hui , 100 000 environ  .

Géographiquement, la ville  se trouve,à près de 800 mètres d’altitude, dans la région du lac Alaotra une vaste plaine rizicole  au Nord Est de la capitale. De petites collines  entourent cette plaine. Des phénomènes d'érosion  dus notamment à une déforestation massive,   déchirent leur flanc. Les conséquences environnementales sont nombreuses : ensablement des rizières, diminution du niveau du lac et donc des ressources halieutiques. En fait, Ambatondrazaka  est divisée en deux zones distinctes. La première qui est située sur une hauteur constituant le pied de la ville et surtout la plus ancienne remontant à l’époque coloniale, la seconde zone composée par les aires d'habitations récentes des années 1980-90, est considérée comme une zone d'immigration des populations environnantes.

4- Aspects économiques

Le commerce est marqué pour l'essentiel par les activités de collecte des produits de l'agriculture et de leur exportation hors de la région. Ces activités ont une extension limitée, qui est loin d'être régionale, comme on pourrait le penser. On retrouve une activité de commerce dans l'autre sens, qui achemine les produits manufacturés et autres marchandises, intrants agricoles et vétérinaires. Les institutions financières se rattachent à ces activités.

______________________________________________________________________